Rédiger un devis de vitrier

Le vitrier est classé par la législation française dans la catégorie des artisans. À ce titre, pour des missions de grosse envergure, comme la rénovation de vitrerie d’une maison, la pose de vitrine de grande dimension, la mise en place de devanture antieffraction, l’installation de façades vitrées…, l’établissement devient une obligation qui l’incombe. Selon le code de la consommation, tout artisan doit présenter un devis à son client pour tous travaux excédant les 150 euros TTC.

Le devis, un document clair et détaillé

Le l’artisan est celui même qui doit rédiger le devis vitrier. La clarté de ce document doit être sans appel. Chaque ligne doit permettre au client de comprendre comment se déroulent les travaux, quelles sont les étapes et combien cela coûte. La DGCCRF est très claire concernant les informations que doit contenir le devis.

Les détails d’un devis de vitrier

Voici les informations primordiales qu’un devis doit consigner :

  • la date d’établissement du devis,
  • la date proposée pour le début du projet,
  • la durée estimée des travaux,
  • les coordonnées du client (nom et prénom, nom de la société, adresse, etc.)
  • le détail de chaque prestation,
  • le prix des matériaux (prix unitaire, quantité),
  • le montant de la main d’œuvre,
  • les différents frais (frais de déplacement, indemnité repas…)
  • le montant hors taxe et toutes taxes comprises global des travaux.

En complément de ces informations essentielles, voire obligatoires, vous pourrez ajouter d’autres éléments. Beaucoup le font sur leur devis. Vous pouvez par exemple recourir au « délai du besoin », une clause qui permet au client de stipuler clairement l’urgence des travaux. D’autres devis vont jusqu’à énumérer l’état des lieux avant les travaux, à détailler les fournitures et matériaux (marques, types, modèles, etc.). C’est selon l’exigence du client.

Nos pages sur les devis de vitrerie lyonnaise :